Des ours tristes en cage depuis 20 ans font leurs premiers pas vers la liberté

Si ces ours sauvés pouvaient parler, ils auraient l’histoire la plus déchirante à raconter. Heureusement leur histoire a une fin heureuse!

Les ours sont des animaux sauvages massifs et ils ont besoin de beaucoup d’espace pour se déplacer.

Par conséquent, il n’y a qu’un seul endroit où ces mammifères marginaux doivent vivre et c’est à l’état sauvage. Malheureusement, Bruno, Fifi, Marsha et Pocahontas n’ont jamais eu cette chance.

Depuis qu’ils étaient petits, ils ont été enlevés à leurs mamans. Leur mode de vie naturel a été interrompu et les pauvres animaux sont arrivés dans un zoo en bordure de route en Pennsylvanie.

Une fois arrivés, Bruno, Fifi, Marsha et Pocahontas avaient été contraints de faire des tours pour divertir les foules.

Tout ce que leurs propriétaires sans cœur voulaient, c’était en tirer d’énormes profits, mais ils ne les ont jamais correctement nourris ni pris en charge.

Après presque deux décennies de captivité, le zoo a été fermé et les quatre ours espéraient à nouveau une vie libre.

Malheureusement, leurs rêves s’étaient rapidement rétrécis, après qu’ils se soient retrouvés dans de minuscules cages rouillées au bord de la route.

Les pauvres bêtes n’avaient pas d’endroit confortable pour dormir, mais du béton, ni d’ombre pour se protéger du soleil. Inutile de mentionner qu’ils n’avaient pas hiberné depuis très longtemps.

Après tant d’années de souffrance, Fifi, Marsha, Bruno et Pocahontas ont enfin eu une chance de liberté.

En juillet 2015, People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) et The Wild Animal Sanctuary ont réussi (après de longs efforts) à les secourir. Au moment où ces ours négligés ont été sauvés, ils n’en croyaient tout simplement pas leurs yeux et leur réaction était belle à voir.

Je ne savais pas qu’un ours pouvait sourire. Prendre un coup d’oeil:

Notez l'article
Infos Drôles
Des ours tristes en cage depuis 20 ans font leurs premiers pas vers la liberté
Ce chaton a été élevé par des huskies: Maintenant, c’est une famille nombreuse et amicale