Un mari emmène son chien à l’hôpital pour que sa femme mourante puisse lui dire au revoir

Ils l’appellent le meilleur ami de l’homme pour une raison. Parce qu’en cas de besoin, il n’y a personne d’autre pour apporter plus de confort qu’un chien.

Le dernier souhait de cette femme était de revoir son chien bien-aimé, une fois de plus. Elle a donc demandé à son mari d’amener leur berger australien de 50 livres, Bella, à l’hôpital.

Seulement, la clinique n’était pas adaptée aux animaux de compagnie. Mais le mari attentionné ne pouvait pas refuser le dernier souhait de sa femme, alors elle a trouvé une solution géniale.

Il a réussi à cacher l’énorme chien dans une valise, apportant des sourires sur le visage de sa femme avec son geste.

« Ma femme était à l’hôpital après une intervention chirurgicale très invasive qui, après quelques jours, semblait ne pas avoir donné de résultats idéaux. Le pronostic n’était pas bon.

Elle pouvait parler, mais ne mangeait ni ne buvait, et se fiait entièrement à ses analgésiques intraveineux et durs.

Dans un rare cas de discours convaincant, elle m’a convaincu de faire entrer notre chien en douce dans sa chambre privée, afin qu’elle puisse la voir « une fois de plus ».

Notre chienne est un berger australien d’environ 50 livres, et il s’avère qu’elle tient bien dans une valise normale. Je l’ai emballée, avec le couvercle ouvert, et je l’ai placée dans la voiture jusqu’à ce que nous arrivions à l’hôpital.

Quand nous sommes arrivés, je lui ai « expliqué » que j’ouvrirais la fermeture éclair dans quelques minutes et qu’elle pourrait voir sa maman.

Incroyablement, elle n’a jamais pleurniché, aboyé ou pleurniché.

Lorsque je suis passé devant les infirmières du poste, je leur ai dit que j’apportais simplement des articles pour que ma femme soit plus à l’aise. Pas de problème, ont-ils dit.

Notez l'article
Infos Drôles
Un mari emmène son chien à l’hôpital pour que sa femme mourante puisse lui dire au revoir
Le dentiste parcourt le monde et soigne gratuitement les pauvres, leur redonnant le sourire et la foi dans le bien